Les pré-requis

 

La formation conduisant au diplôme d'État d'aide-soignant est accessible sans condition de diplôme. Les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date d'entrée en formation.

Tous les candidats ont la même modalité de sélection y-compris les personnes titulaires d’un diplôme d’État ou d’un titre professionnel suivants (cursus partiel titrés) :

  • DEA, DEAP, DEAES, DEAMP, DEAVS, MCAD, TPAVF, et les personnes titulaires d’un baccalauréat professionnel ASSP et SAPAT. Ces candidats peuvent bénéficier de mesures d'équivalences ou d'allégement partiel ou complet de suivi ou de validation de certains blocs de compétences selon des modalités définies par l’Arrêté du 7 avril 2020 modifié par les arrêtés des 12 avril 2021 et 10 juin 2021.

Il existe plusieurs voies possibles pour l'admission à la formation conduisant au diplôme d'État d'aide-soignant :

  • Sélection sur dossier et entretien pour la sélection 2022 rentrée de septembre.

  • Accès direct pour les agents des services hospitaliers qualifiés (ASHQ) réunissant au moins 3 ans de fonction en cette qualité sur proposition de leur employeur qui en organise la sélection.

Sélection sur la base d’un dossier destiné à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation.

Pièces constituant le dossier de sélection à classer dans l’ordre ci-dessous :

  • Une pièce d’identité.

  • Une lettre de motivation manuscrite

  • Un curriculum vitae

  • Un document manuscrit, de 2 pages maximum, relatant au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue soit son projet professionnel en lien avec les attendus de la formation

  • Selon la situation du candidat, la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français

  • Le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires des classes de première et terminale

  • Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l’employeur (ou des employeurs)

  • Pour les ressortissants étrangers, un titre de séjour valide à l'entrée en formation accompagné d'un passeport en cours de validité.

  • Autre justificatif valorisant un engagement ou une expérience personnelle (associative, sportive…) en lien avec la profession d’aide-soignant.

Le candidat classe chaque pièce de son dossier de sélection dans l’ordre ci-dessus.

Le document manuscrit relatant soit une situation personnelle ou professionnelle vécue soit son projet professionnel en lien avec les attendus de la formation permet d’apprécier l’intérêt pour la formation, les capacités d’analyse et de rédaction du candidat et son expérience dans le domaine de l’accompagnement et de l’aide à la personne. 

Lorsque le niveau de français à l'écrit et à l'oral ne peut être vérifié à travers les pièces produites ci-dessus, au regard notamment de leur parcours scolaire, de leurs diplômes et titres ou de leur parcours professionnel, les candidats joignent à leur dossier une attestation de niveau de langue française égal ou supérieur au niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l'Europe. À défaut, ils produisent tout autre document permettant d'apprécier les capacités et les attendus relatifs à la maitrise du français à l'oral.

Les candidats en situation de handicap peuvent demander, lors du dépôt de leur dossier, un aménagement des conditions de déroulement de l'entretien.

Sont admis dans la formation d'aide-soignant et dans la limite de la capacité d'accueil autorisée, les candidats possédant les connaissances et aptitudes requises suffisantes pour suivre la formation, conformément aux attendus nationaux.

Attendus et critères nationaux