La formation aide-soignant

La formation

 

La formation est dispensée en vue de l'exercice du métier d’aide-soignant et atteste de l’acquisition des compétences requises pour exercer la profession d’aide-soignant sous la responsabilité d’un infirmier dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique. Les missions et les activités de l’aide-soignant auxquelles sont associés des soins, sont définies dans le référentiel d’activités.

Le référentiel de formation précise les modalités d’acquisition de chaque compétence et les modalités d’évaluation pour chaque bloc de compétences. Il décrit les contenus et la durée des modules de formation théorique ainsi que les objectifs des périodes de suivi de la formation en milieu professionnel.

Le diplôme d’État d’Aide-Soignant atteste de l’obtention et de la validation des cinq blocs de compétences,10 modules et 11 compétences en milieu professionnel définis dans le référentiel de certification.

L’Arrêté du 10 juin 2021 définit le nouveau référentiel de formation et de certification du diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS) à partir de septembre 2021 et abroge l’Arrêté du 22 octobre 2005 au 30 juin 2022.

Le diplôme d’État est enregistré au niveau 4 du cadre national des certifications professionnelles.

 

L’apprenant sera capable en tant que professionnel de santé aide-soignant, d’être habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée.

Les objectifs de la formation

L’apprenant sera capable en tant que professionnel de santé aide-soignant, d’être habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée.

Les lieux d'exercice

Les aides-soignants interviennent dans le cadre d’une équipe pluri professionnelle, dans des structures hospitalières, à domicile, de manière autonome et en collaboration :

  • Établissements de santé publics ou privés : service de médecine, chirurgie, psychiatrie, soins de suite et réadaptation…
  • Établissements médico-sociaux : Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), Maison d’Accueil Spécialisées (MAS)…
  • Service de soins à domicile : Association de Soins à Domicile (A.S.A.D.), Service d'Aide et d'Accompagnement à Domicile (S.A.A.D.)…

La durée et le déroulé de la formation

La formation débute le 1er lundi de septembre de l’année des épreuves de sélection. D’une durée de 44 semaines, elle comprend 1540 heures d’enseignements théoriques et cliniques répartis comme suit :

  • Enseignements théoriques : 22 semaines soit 770 heures
  • Stages en milieu professionnel : 22 semaines soit 770 heures
  • Congés : 2 semaines aux vacances d'Hiver et 1 semaine aux vacances de Printemps

La participation de l’apprenant aux enseignements théoriques et aux stages est obligatoire durant toute la formation.

Formation théorique : 770 h (22 semaines)

Bloc 1- Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale

  • Module 1 (147 h) : Accompagnement d'une personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale (Module spécifique AS)
  • Module 2 (21 h) : Repérage et prévention des situations à risque (Module spécifique AS)

 Bloc 2- Évaluation de l'état clinique et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration

  • Module 3 (77 h) : Évaluation de l'état clinique d'une personne (Module spécifique AS)
  • Module 4 (182 h) : Mise en œuvre des soins adaptés, évaluation et réajustement (Module spécifique AS)
  • Module 5 (35 h) : Accompagnement de la mobilité de la personne aidée

 Bloc 3- Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants

  • Module 6 (70 h) : Relation et communication avec les personnes et leur entourage
  • Module 7 (21 h) : Accompagnement des personnes en formation et communication avec les pairs

 Bloc 4- Entretien de l'environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d'intervention

  • Module 8 (35 h) : Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés

 Bloc 5- Travail en équipe pluri professionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité/gestion des risques

  • Module 9 (35 h) : Traitement des informations
  • Module 10 (70 h) : Travail en équipe pluri professionnelle, qualité et gestion des risques

 

L'enseignement théorique peut être réalisé à distance dans la limite de 70 % de la durée totale de la formation théorique, après avis de l'instance compétente pour les orientations générales des instituts.

 

Formation en milieu professionnel : 770 h (22 semaines de 35 h)

Quatre périodes de stages en milieu professionnel doivent être réalisées.

 Trois stages de 5 semaines chacun visent à explorer les trois missions suivantes de l'aide-soignant :

  • Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie
  • Collaborer aux projets de soins personnalisés dans son champ de compétences
  • Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel dans différents contextes comme la prise en soins d'une personne dont l'état de santé altéré est en phase aigüe et la prise en soins d'une personne dont l'état de santé altéré est stabilisé.

 Un stage de 7 semaines, réalisé en fin de formation, permet l'exploration ou la consolidation du projet professionnel et le renforcement des compétences de l'apprenant afin de valider l'ensemble des blocs de compétences. Il doit être réalisé en continu et ne peut être fractionné.

 Ces périodes peuvent être effectuées dans différentes structures employeurs, publiques ou privées, du champ sanitaire, social ou médico-social, en établissement, en hospitalisation à domicile ou dans les services d'accompagnement et d'aide à la personne.

Le parcours de stage comporte au moins une période auprès de personnes en situation de handicap physique ou psychique, et une période auprès de personnes âgées.

Au cours de ces stages, l'élève réalise au moins une expérience de travail de nuit et une expérience de travail le week-end.

Les méthodes mobilisées et modalités d'évaluation

La formation est réalisée sous forme de cours magistraux (CM), de travaux dirigés(TD) et de travaux pratiques (TP) en petits groupes d’apprenants permettant l’apprentissage progressif des gestes techniques nécessaires à l’acquisition des compétences.

Le dispositif d’accompagnement des apprenants se fait par de l’accompagnement pédagogique individualisé (API), par du suivi pédagogique individualisé des apprenants et par des travaux personnels guidés (TPG).

 

Les outils

 

La simulation en santé est utilisée pour favoriser les apprentissages pratiques et gestuels dont le « serious games » permet aux apprenants l’appropriation des connaissances par l’analyse d’une situation de soins. La chambre des erreurs permet de faire les liens entre les connaissances et les bonnes pratiques. Tous ces outils permettent le travail en inter professionnalité.

 Un portfolio permet d'assurer le suivi des périodes de formation en milieu professionnel effectuées par l'apprenant et d'évaluer l'acquisition progressive de ses compétences (prise en compte pour la validation de chaque bloc de compétences).

 L’évaluation des compétences acquises au cours de chaque période de formation réalisée en milieu professionnel est prise en compte pour la validation de chaque bloc de compétences par la traçabilité de la feuille d’évaluation des compétences.

 Un espace numérique de travail (ENT/MOOCARE), la plateforme Forméis/Myko permettent aux apprenants l’accessibilité des cours de façon interactifs et ludiques par le biais de code personnel individualisé. Sur ces outils, les apprenants mobilisent les connaissances tout au long de leur parcours de formation.

 

Les modalités d’évaluations

L’évaluation des compétences acquises par l’apprenant est assurée par l’institut de formation pour la formation théorique et par le tuteur de stage tout au long de la formation en milieu professionnel selon les modalités d’évaluation définies dans le référentiel de formation.

 En fonction des modules du bloc concerné, l’évaluation peut être réalisée en situations simulées ou par l’étude de situations cliniques. L’apprenant doit obtenir une note au moins égale à dix sur vingt correspondant à  la compensation des notes des modules au sein d'un même bloc de compétence. Les notes se compensent entre elles, lorsqu'elles sont supérieures ou égales à 8 sur 20 et elles sont de même coefficient.

 Le formateur référent en institut effectue la synthèse de l’acquisition des blocs de compétences validés par l’apprenant sur la fiche récapitulative intitulée « Validation de l’acquisition des compétences », à partir des résultats d’évaluation obtenus à l’ensemble des périodes réalisées en milieu professionnel ainsi qu’aux modules de formation.

 Le diplôme d’État d’Aide-Soignant s’obtient par la validation de l’ensemble des blocs de compétence acquis en formation théorique et pratique et en milieu professionnel, selon les critères d’évaluation définis dans le référentiel de certification. L’institut de formation s’assure que l’apprenant a acquis l’ensemble des compétences métier.