La formation en soins infirmiers

La formation initiale

La formation est dispensée en vue de l'exercice de la profession d'infirmier en :

  • Milieux hospitaliers généraux et spécialisés
  • Milieux extrahospitaliers
  • Secteur libéral et privé

Elle se déroule en alternance sur 3 ans soit 4200 heures. Elle associe des cours et des stages pratiques et débouche sur l'obtention du "Diplôme d'Etat d'Infirmier" reconnu dans l’Union Européenne, unique et polyvalent, ainsi que sur un grade licence.

L'enseignement est dispensé sur une base de 35 h par semaine, principalement à l'IFSI ou à l'Université Paris Sud 11 sur plusieurs sites.

La formation couvre 6 champs :

  1. Les sciences humaines, sociales et droit
  2. Les sciences biologiques et médicales
  3. Les sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes
  4. Les sciences et techniques infirmières, interventions
  5. L'intégration des savoirs et postures professionnelle infirmières
  6. Les méthodes de travail comprenant l'initiation à l'informatique et aux logiciels de base et l'Anglais

Elle permet d’acquérir 10 compétences en lien avec le référentiel d’activité du métier d’infirmier.

Elle comprend 60 semaines de stage dans quatre types de stages :

  • Soins de courte durée
  • Soins en santé mentale et psychiatrie
  • Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation
  • Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie

L'évaluation se fait sous forme de contrôles continus au niveau théorique et pratique.

Le travail personnel complémentaire est estimé à 900 heures environ, soit 300 heures par an. L’ensemble, soit 5100 heures, constitue la charge de travail de l’étudiant.

Modalité d'octroi de dispenses d'enseignements

Les personnes admises en formation peuvent faire l'objet de dispenses d'unités d'enseignements ou de semestres par le directeur de l'établissement après décision de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles des étudiants au regard :

  • Des formations antérieurement validées
  • Des certifications
  • Des titres et diplômes obtenus
  • Des parcours professionnels

Lors de son admission en IFSI, quelle que soit sa voie d'accès en IFSI, le candidat doit déposer par écrit une demande de dispense sur la base des documents suivants :

  • La copie de la carte Nationale d'identité
  • Le(s) diplôme(s) originaux détenu(s)
  • Le cas échéant une attestation de validation d'ECTS de moins de trois ans
  • Le cas échéant le(s) certificat(s) du ou des employeurs attestations attestant de l'exercice professionnel antérieur de l'intéressé
  • Un curriculum vitae
  • Une lettre de motivation
  • Une attestation de niveau de langue B2 française pour les candidats étrangers

Modalités de validation directe du diplôme par le jury

Les personnes titulaires d'une autorisation permettant l'exercice de la profession de médecin ou de maïeuticien en France ou à l'étranger et les personnes titulaires du diplôme de formation approfondie en sciences médicales sont autorisées à se présenter directement au jury du diplôme d'État d'infirmier lorsqu'il remplissent les condition suivantes :

  • Avoir validé les unités d'enseignements UE 3.1 S1 et UE 3.1 S2 "raisonnement clinique et démarche clinique infirmière"
  • Avoir réalisé deux stages à temps complet de soins infirmiers d'une durée totale de 15 semaines permettant la validation des compétences 1, 2, 4 et 9. Par dérogation les personnes titulaires d'une autorisation permettant l'exercice de la profession maïeuticien en France ou à l'étranger doivent avoir réalisé un stage d'une durée de cinq semaines permettant la validation des compétences 1 et 4
  • Avoir réalisé et validé un travail écrit et personnel de 15 à 20 pages centré sur une problématique propre à la profession d'infirmier

Ces personnes déposent auprès de l'institut de formation leur demande de présentation au diplôme comprenant les pièces suivante :

  • La copie d'une pièce d'identité
  • Le(s) diplôme(s) originaux détenu(s) et autorisation(s) d'exercice concernée(s)
  • Un curriculum vitae
  • Une lettre de motivation

Les candidats qui s'inscrivent avec des titres et diplômes étrangers doivent s'assurer de pouvoir fournir une attestation de comparabilité et d'authentification des diplômes auprès d'un organisme (http:/www.ciep.fr/enic-naric-france) lors de la constitution du dossier administratif.