Choisir l'EPS Barthélemy Durand

ACCUEILLIR, PRÉVENIR, SOIGNER, FORMER

Une offre diversifiée

L'action de l'EPS Barthélemy Durand est pleinement inscrite dans le département de l'Essonne. Pour répondre aux besoins de la population, l'établissement dessert aujourd'hui 9 des 16 secteurs de psychiatrie générale de l’Essonne et 3 des 5 secteurs de psychiatrie infanto-juvénile. Il propose plus de 70 points d’accès sur le territoire dont il a la charge.

L’EPS Barthélemy Durand fonde sa pratique sur deux principes :

  • Le développement d’une offre diversifiée d’alternatives à l’hospitalisation sur chacun des secteurs qui lui sont rattachés ;
  • Le maintien du potentiel d’hospitalisation à temps plein qui permet à l'établissement de répondre à ses obligations de service public, dans le domaine de l’hospitalisation libre comme dans le domaine de l’hospitalisation sans consentement réparti sur plusieurs lieux.

L'EPS Barthélemy Durand en quelques mots (vidéo)

Un établissement en pleine évolution

L'EPS Barthélemy Durand dessert un vaste territoire et une population importante de près de 700 000 habitants.

L'établissement s'organise pour être présent au plus près de ses patients, en leur délivrant des soins de qualité.

L'EPS Barthélemy Durand vient en effet d'achever une mutation d'importance, conformément à ce que prévoit son projet d’établissement : six unités d’hospitalisation sont désormais relocalisées à Sainte-Geneviève-des-Bois depuis 2013, pour être au plus près des secteurs desservis (secteurs adultes 5 à 9 et secteur intersectoriel infanto-juvénile et adulte). Le site étampois maintient l'hospitalisation des secteurs centre sud (4 secteurs), avec une modernisation des unités d'hospitalisation quasi achevée, pour offrir le confort à un niveau correspondant aux attentes des usagers et de leurs familles.

Cette restructuration témoigne de notre volonté de placer le patient et la qualité des soins au cœur de son projet, de s'adapter aux attentes des usagers et d'assurer une fluidité entre les structures de psychiatrie.

Autre évolution importante en 2013 sur le site étampois de l'EPS Barthélemy Durand : l'ouverture d'une Maison d'Accueil Spécialisée (MAS), d'une capacité d'accueil de 60 places. L'ouverture de cette MAS a été synchronisée avec l'ouverture du site de Sainte-Geneviève-des-Bois.

L’EPS Barthélemy Durand présente également une offre de services graduée et de proximité, répondant aux besoins de prise en charge du patient. Il propose des dispositifs de soins spécifiques à vocation régionale et départementale :

  • Un Centre Régional Douleur et Soins Somatiques en Santé mentale et Autisme unique en France : labellisée par l'Agence Régionale de Santé (ARS) d'Ile-de-France, la structure est unique en France et développe de nombreux projets de recherche et d'enseignement et des partenariats internationaux (CHU de Sherbrooke) dans un champ encore peu exploré.
    La structure a été créée en 2013, afin de garantir une approche globale du patient et organiser une ingénierie de coordination et d’intégration des parcours de santé pour les patients dyscommunicants et autistes à tous âges de leur vie. Le Centre prend en charge les patients douloureux dyscommunicants et autistes. Il répond aux besoins des familles, met en place des stratégies d’évaluation standardisée, modélise les bonnes pratiques professionnelles, les diffuse dans les établissements hospitaliers et médicosociaux (formations, télémédecine, partenariats), développe la recherche et occupe une place centrale, tant au niveau national qu'international
    par son implication dans les sociétés savantes et les groupes de travail ministériels.
    Au vu du très fort écho suscité par le Centre depuis sa création dans tous les domaines de son action, il se positionne comme le chef de file national de la prise en charge de la douleur et des soins somatiques en santé mentale et autisme et apparaît en pointe sur ces thèmes au niveau international.
  • Un projet pilote labellisé par l'ARS sur la télémédecine pour l'"accès aux soins somatiques des personnes atteintes d'autisme"
  • Une Filière départementale complète pour adolescents :
    - Une Unité d'Hospitalisation pour Adolescents (UHPA) : dispositif complet de prise en charge psychiatrique des adolescents résidant en Essonne, cette structure comporte 10 lits, qui permettent des prises en charge intensives et de courte durée, pour répondre aux situations d'urgence et de détresse aiguës. Elle s'adresse aux services de psychiatrie de secteur ou les services d'urgence des hôpitaux.
    - Un hôpital de jour pour adolescents
    - Un CATTP dédié aux adolescents
    - La Maison des Adolescents (MDA) de l'Essonne : dispositif couvrant toute l'Essonne, la MDA est un espace pour adolescents âgés de 12 à 19 ans. Une équipe est là pour répondre aux questionnements et/ou difficultés et accompagner les adolescents dans leur projet. Accueil confidentiel, gratuit et sans rendez-vous, la structure s’adresse aussi aux parents et aux proches, en recherche d’un espace d’échange, de parole.
  • Un Dispositif départemental pour les personnes âgées : l’Equipe Mobile Psychiatrie du Sujet Agé (EMPSA) répond aux enjeux de l’intrication des dimensions somatiques et psychiatriques chez le sujet âgé. Son organisation associe l’expertise pluridisciplinaire gérontopsychiatrique (dépistage, stratégies diagnostiques, thérapeutiques, de soins et prévention, accompagnement des familles et des équipes soignantes) en lien organisé avec un plateau technique gériatrique.
    Ce dispositif est actuellement en cours d'extension, afin que l'établissement Barthélemy Durand couvre le département de l'Essonne.
  • Des Dispositifs départementaux pour les personnes en situation de précarité : DIAPSY est un Dispositif d’accès aux soins psychiatriques des personnes les plus démunies et en difficultés sociales sur le département de l’Essonne, visant à apporter une réponse rapide, adaptée, et personnalisée.
    De plus, une Permanence d'Accès aux Soins de Santé psychiatrique (DIAPASOM) est destinée à faciliter l’accès aux soins somatiques et aux droits sociaux des personnes en situation de précarité ou d’exclusion sociale présentant des problématiques d’ordre psychique.

Autres compétences spécialisées et innovantes :

  • Un centre spécialisé pour les troubles bipolaires
  • Un programme GAPE (Groupe d'Autonomisation en Psychiatrie de l'Essonne) expérimental d'éducation thérapeutique (ETP) labellisé par l'ARS sur les "psychoses avec traitement neuroleptique au long cours, schizophrénie", qui s'organise sous forme d'ateliers thématiques et s'adresse aux patients et à leurs proches. Le programme a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire, en lien avec des associations de patients.
  • Un Centre d'Accueil et de Crise intersectoriel (CIAC), structure de 11 lits pour la prise en charge et l'hospitalisation de patients consultant pour une urgence psychiatrique. Son recrutement est plus large que celui de l'EPS Barthélemy Durand.
La structuration de l’enseignement et de la recherche, en collaboration avec des services universitaires (CH de Sainte-Anne, CHU de Sherbrooke au Canada, CHU de Montpellier, de Clermont-Ferrand...) et le DTRF Paris Sud, conformément au projet d'établissement :


Engagement dans l’enseignement et la formation universitaire :

  • Organisation de formations pour un DU "Psychose et Institution" avec l’Université Paris VII
  • Organisation d’un cycle de conférences universitaires et de formation sur les troubles bipolaires, faisant intervenir notamment des universitaires du Centre Hospitalier Sainte-Anne
  • Coordination de plusieurs enseignements de Paris XI : DIU Douleur en santé mentale (Paris XI, Paris VII, Université de Sherbrooke) et DIU Psychiatrie de liaison et soins somatiques en santé mentale (Paris XI, Paris VII), Ecole de la douleur et Participation à l'enseignement en capacité Douleur, DU douleur (Paris VI, XII)
  • Accueil d'internes dans 16 services agréés (8 secteurs adultes et structure intersectorielle adultes, 3 secteurs infanto-juvéniles et structure intersectorielle adolescents, service des soins somatiques, Centre régional douleur et soins somatiques en santé mentale et autisme, pharmacie)
  • Création de postes de post-internat (2 postes d'assistants partagés de 2 ans avec le CH Sainte-Anne sur des projets de recherche notamment, post doc du CHU de Sherbrooke...), ce qui complète les postes existants d'assistants sur l'établissement

Engagement dans la recherche :

  • Création d'un Comité de recherche, instance de la CME et d'une Direction chargée de ces aspects (Direction des Ressources Humaines, des Affaires Médicales et de la Recherche)
  • Convention avec le CHU de Sherbrooke sur la recherche, l'enseignement, l'accueil de cliniciens, chercheurs et étudiants, échanges de pratiques...
  • Des projets de recherche déposés, à titre d'exemple :
    - "Émotions ressenties à J14 (et leur traductions neurovégétatives) et prédiction d’une réponse thérapeutique aux antidépresseurs de sujets déprimés à 3 mois (conductance cutanée)"
    , avec le CH Sainte-Anne promoteur
    - Troubles bipolaires : ("Emergence des troubles bipolaires chez le sujet jeune - diagnostic et prise en charge précoce"), avec le CH Sainte-Anne promoteur
    - Violence, Risque suicidaire (prise en charge des suicidants et des suicidaires), Alliance thérapeutique, dans le cadre du DTRF Paris Sud
    - Schizophrénie ("Place du sport dans la prévention de l’épisode dépressif au décours d’un premier épisode psychotique"), avec le CH Sainte-Anne promoteur
    - Douleur et autisme / TED, porté par le Centre régional douleur et soins somatiques en santé mentale et autisme :
    * "Echelle d’hétéro évaluation de la douleur des patients dyscommunicants"
    , en lien avec le CHU de Montpellier et le CHU de Sherbrooke au Canada
    * "Troubles du spectre autistique et sédation consciente : défi de la mesure de la douleur", en lien avec le CHU de Sherbrooke au Canada
    * "Activité physique chez les patients souffrant de schizophrénie", PHRC déposé par le CHU de Clermont-Ferrand, auquel est associé le Centre régional douleur et soins somatiques en santé mentale et autisme
    Le médecin chef du Centre régional douleur et soins somatiques en santé mentale et autisme est Membre du centre de recherche clinique du CHU de Sherbrooke.

L'Essonne, un territoire attractif

  • Département vert : 42 000 ha de forêts
  • Population très jeune : plus de 30 % de moins de 20 ans
  • Département bien desservi : 3 lignes de RER dont une desservant Etampes et Sainte-Geneviève-des-Bois (15-30 minutes de Paris) ; 69 km d'autoroutes, 273 km de routes nationales ; un aéroport international et une gare TGV à Massy

Les atouts de l'EPSBD

  • Un large éventail d'affectations : 9 secteurs de psychiatrie générale, 3 secteurs de psychiatrie infantojuvénile,1 secteur intersectoriel adulte, 1 secteur intersectoriel infanto-juvénile
  • Un environnement agréable sur les sites d’Étampes et de Sainte-Geneviève-des-Bois : un parc de 86 ha, des bâtiments neufs et des unités d’hospitalisation rénovées
  • Un établissement mobilisé sur des projets innovants : programme PHARE, télémédecine, simulation en santé, développement durable
  • Un label droits des usagers de la santé, décerné au dispositif rencontres familles d’usagers / soignants
  • Une politique culturelle institutionnelle riche : un label culture et santé, des artistes en résidence, une programmation artistique régulière depuis 2004, une chorale récompensée par le trophée culture et hôpital
  • La possibilité pour les internes d’effectuer des gardes sous la responsabilité d’un senior d’astreinte
  • Un projet social actif en faveur de l'installation et l'accueil des nouveaux arrivants
  • Un accès facilité au logement grâce aux partenariats existants
  • Une bibliothèque
  • Deux Instituts de Formation : Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) et Institut de Formation des Aides Soignants (IFAS)